C’était il y a presque 2 ans. Au mois de mai 2010 précisément. Nous avions décidé de nous offrir une moto pour l’anniversaire de D., revenir à nos vieilles amours et réaliser un rêve : rouler en Italienne. Nous avions trouvé LA perle quelque part en région parisienne et nous étions donc "montés" pour finaliser l’acquisition.

Nous en avions profité pour jouer les touristes. Mais pour une fois, je n’avais pas réclamé Paris à cors et à cris comme d’habitude. Comme nous nous trouvions à côté d’Auvers sur Oise, j’ai eu envie de mettre mes pas dans ceux de Vincent Van Gogh. La balade nous a emmenés au château dont les jardins étaient en pleine floraison. Et à Auvers, lorsqu’on parle de fleurs, on parle d’iris… Il y en avait des dizaines et des dizaines, de toutes les couleurs, certaines que je connaissais, d’autres que je découvrais avec ravissement. Je me promenais et j’étais ailleurs lorsque cette musique arriva jusqu’à moi. Levant la tête, j’aperçus un groupe de jeunes qui manifestement répétaient un spectacle dans une partie du parc du château. Ils étaient gracieux, j’étais fascinée par leur harmonie, par leur légèreté. Je me suis arrêtée un long moment pour les admirer et pour me laisser envahir par ce morceau de musique qui repartait souvent du début pour permettre aux jeunes danseurs d’atteindre la perfection dans leurs mouvements : la même phrase musicale, et ce mot qui revenait sans cesse "Alegria", ce mot qui signifie "Allégresse".

De retour à la maison, je suis allée rechercher sur internet les références de cette chanson qui tournait en boucle dans ma tête. J’ai découvert que c’était la "BO" d’un spectacle du Cirque du Soleil, justement dénommé Alegria. J’ai voulu en savoir plus et je me suis attardée sur le site officiel de ce cirque canadien qui a plusieurs chapiteaux, certains "fixes", d’autres itinérants. J’ai été charmée, et même éblouie par les images que je voyais. Et lorsque je suis tombée sur son actualité et que j’ai vu qu’il se produisait à Lyon, je n’ai pas réfléchi deux heures pour me décider. Comme il s’installait juste pour une journée aux alentours de la date de mon anniversaire, je me suis fait mon cadeau.

Ce qui est drôle, c’est que (rappelez-vous que je hais le cirque) du coup je suis allée au cirque deux vendredis de suite ! Le Cirque du Soleil, c’est tout simplement magique… Les numéros sont juste merveilleux, mais il n’y a pas que ça. Au centre de la scène vous avez "le" numéro mais tout autour il se passe des choses : les clowns font leurs clowneries (à noter : non seulement je n’ai pas ressenti d’angoisse mais ils m’ont fait hurler de rire…), le Monsieur Loyal qui est un bossu genre Polichinelle dans la Commedia Dell’Arte se balade sur la scène avec d’autres "masques", les nymphes évoluent dans les taches de lumière. Les gens qui installent les agrès sont aussi gracieux que les artistes eux-mêmes, la musique est omni présente, chanteuse et orchestre. Les costumes sont magnifiques, la scène et les décors de même. Il faut avoir les yeux partout en même temps. Chaque détail a été pensé… En fait, ce n’est pas un spectacle de cirque, c’est carrément un ballet. Complètement baroque, le ballet, un très grand moment de pur bonheur… Mais je vais plutôt vous laisser regarder les photos. Elles vous diront tout et bien mieux que moi.

Au fait : je hais le cirque !


Les vieux oiseaux nostalgiques-03Les trampolines-01L'homme volant (3)

Les autres photos à voir dans l'album "Alegria"...